Votre Adresse IP est : 54.90.128.222

Votre Serveur :
ec2-54-90-128-222.compute-1.amazonaws.com
Proxy :
Pas de Proxy (ou Proxy Anonyme)






Pourquoi je vais peut-être perdre beaucoup d’argent en n’achetant pas de BITCOIN

Cela fait plusieurs années que j’entends parler de la monnaie virtuelle Bitcoin. N’ayant jamais eu à l’utiliser, je ne m’y intéressais pas plus que ça jusqu’à ce que j’apprenne il y a quelques semaines qu’un internaute étourdi venait de retrouver quelques Bitcoins achetés il y a des années et avait récolté une petite fortune en constatant qu’ils avaient augmenté de plusieurs milliers… de pourcents.

Comme tout être humain doté d’un cerveau normalement constitué (enfin je crois), je me suis dis qu’il y avait peut-être un bon coup à jouer. Je consulte alors quelques ouvrages traitant du Bitcoin, quelques sites internet fortement documentés et, après une courte réflexion, je me dis que tout cela sent très très mauvais et décide de ne pas acheter de Bitcoin. Je le reconnais, je m’en veux déjà d’avoir (peut-être) raté l’opportunité du siècle ;-) . Néanmoins, je n’ai peut-être pas tort de me méfier et ce, pour plusieurs raisons:

- Bitcoin est une monnaie virtuelle créée, selon la rumeur, par un groupe de passionnés de Cryptographie. Or, personne ne sait qui sont ces gens et pire encore, le légendaire créateur Nakamoto semble être au mieux un fantôme, au pire un personnage qui n’existe pas.

- Bitcoin est en fait à la base un système de peer to peer (échange mutuel), un peu comme si on donnait une valeur aux billets de Monopoly qui permettrait de troquer du Cannabis contre des fichiers MP3. On a simplement ajouté dans ce système de troc initial l’argent réel en liant Bitcoin à son compte bancaire ou à sa Carte de Crédit.

- Bitcoin n’est pas simple à utiliser. D’abord, il faut savoir que c’est juste une ligne de code, rien d’autre, que l’on débloque avec une clé publique et une clé privée. Ça y est, vous êtes déjà perdu? rien d’anormal. Ensuite, il faut trouver des bitcoin à acheter, les négocier, les déposer dans sa mallette que l’on peut comparer à un dossier windows. Si cette mallette est sur un cloud ou un serveur, elle peut être hackée (c’est déjà arrivé). Si le cloud ou le serveur saute, la mallette et les bitcoin stockés à l’intérieur sont perdus. La bonne solution est donc de stocker les bitcoin sur son ordinateur ou sur son portable mais, là-aussi, en cas de vol ou de crash, tout est perdu.

- Bitcoin concerne très peu de marchands. C’est très bien d’avoir des Bitcoin mais pour acheter quoi ? Rien ou presque d’autant que la principale boutique en ligne utilisant Bitcoin s’appelait Silk Road, vendait des stupéfiants et des armes, et a été fermée par la police il y a quelques mois.

- Bitcoin n’est sans doute plus l’investissement miraculeux qu’on a bien voulu nous décrire. En effet, Bitcoin est déjà trop connu. Tout le monde le sait, dans ce genre d’affaires, seuls les pionniers peuvent faire fortune. Les nouveaux arrivants n’auront au mieux que les miettes.

- Les initiateurs de Bitcoin ont toutes les cartes en main sur le projet, sans aucun contrôle. La valeur actuelle des Bitcoin tient dans le fait qu’ils en ont limité le nombre. Si après avoir vendu leurs propres Bitcoin au prix fort ils décident d’inonder le marché de nouveaux Bitcoin, le cours va s’effondrer et les investisseurs n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.

- Pire, si les initiateurs décident de mettre fin au projet après s’être bien gavé, tous les possesseurs auront perdu leur argent.

- Pour finir, le projet Bitcoin a suscité la curiosité de sociétés énormes dont certaines envisagent de créer leur propre monnaie virtuelle. Imaginez que Paypal ou d’autres se lance dans un tel projet. Vous ferez confiance à qui? A Paypal, société reconnue ou à Bitcoin dont personne ne connait les dirigeants. Ce serait clairement la fin de Bitcoin, et la fin de vos économies.

Bien entendu, mon analyse frise la paranoïa aiguë mais, en matière d’investissement, c’est le seul moyen de ne pas faire n’importe quoi. De nombreux sites vous diront EXACTEMENT LE CONTRAIRE de ce que j’écris ci-dessus et peut-être ont-ils raison. Pour ma part, je donne juste mon sentiment sur cette monnaie virtuelle qui ne m’inspire rien de bon et je le reconnais, je suis peut-être en train de perdre des dizaines de milliers d’euros… Ou pas…
  



 

 

Catégories: Argent - Scams - Sécurité
Samuel à 11:14 le 12 janvier 2014

Bonjour,
Bonne analyse, même si elle est très basique ce qui a toutefois le mérite de faire comprendre cette monnaie virtuelle aux newbies. Il manque cependant un argument dans votre raisonnement: Posez vous la question de savoir POURQUOI ON ENTEND TOUT A COUP PARLER DU BITCOIN ? Je travaille dans la finance et quand une info éco sort de nulle part, soyez certains qu’il y a des gens qui tirent les ficelles. Tout est parti de cette histoire de type qui a vu son investissement initial multiplié par 500, par miracle. Vous y croyez, vous ? Pas moi. Ça sent le coup marketing bien programmé destiné à attirer les pigeons et je pense que ça prépare un mauvais coup. Je n’investirai pas un centime dans cette pseudo-monnaie et si un de mes clients m’en parle, ma réponse sera: « n’y pensez même pas ».
Amicalement.
Sam

Lea Serbija à 12:39 le 12 janvier 2014

Après votre article, j’ai regardé un peu sur internet. Je vois que beaucoup de sites qui utilisaient Bitcoin se cassen la figure comme https://www.bitmit.net/fr/recent . C’est pas rassurant.

anonymouse à 08:18 le 11 février 2014

J’ai vu ton lien sur Numerama et je me suis bien marré quand tu t’es cartonné avec un autre gars. A vrai dire, concernant le sujet du bitcoin, ton article est pas mal mais je ne suis pas d’accord avec un point, celui où tu dis que les créateurs peuvent mettre fin à la monnaie. C’est totalement faux puisqu’une monnaie a de la valeur tant que ses utilisateurs lui en donnent, indépendamment de ses créateurs. Pourtant, au final, je m’accorderai avec toi au moins sur le fait que le Bitcoin est plutôt à éviter. D’ailleurs, ça me rappelle l’époque des HYIP (placements rapportant 5 à 10% par jour MDR) où, dès que tu dénonçais l’arnaque sur un forum, tu te faisais incendier par des mecs sortis de nulle part qui, à mon avis, défendaient leur bifteck.

ComteZer0 à 14:13 le 26 février 2014

Bitcoin est à la finance ce que Bittorrent est au P2P.

Vous avez bien raison de ne pas croire en cette technologie, ça fera plus de pognon pour ceux qui vous dominent déjà de la tête au pied.