Votre Adresse IP est : 54.90.243.204

Votre Serveur :
ec2-54-90-243-204.compute-1.amazonaws.com
Proxy :
Pas de Proxy (ou Proxy Anonyme)






Le bouton « J’aime » de Facebook. On sait tout sur vous !

Étant un abruti de Geek, on ne pourra jamais me reprocher d’être contre le progrès ou la recherche. Malgré tout, je suis toujours étonné par le thème et les résultats de certaines recherches scientifiques. Figurez-vous que des chercheurs de Microsoft Research et de l’Université de Cambridge se sont attachés durant des mois à collecter discrètement des informations sur les gouts et les passions des utilisateurs de Facebook. Ils ont particulièrement ciblé les « like » (bouton j’aime) des membres du réseau social. Suite à cette période d’étude, ils sont arrivés à la conclusion qu’en étudiant avec précision ces « like », ils pouvaient établir à 80% le profil ethnique, politique, religieux ou social des individus étudiés.
Il n’y a pas quelque chose qui vous gêne dans cette étude ? Vous n’avez pas l’impression qu’on se fout de nous ? Payer des gens de Microsoft et de l’université de Cambridge pour nous dire qu’en regardant ce qu’aime un membre de Facebook, on pourra établir son profil, n’est-ce pas enfoncer des portes ouvertes ? Non parce que si je vais sur un profil où je vois que le gars aime les Harley, les tatouages, Motorhead, sons of anarchy et les filles sexy, il y a de fortes chances qu’on soit en présence d’un rocker ou d’un biker. Et si cette fille sympa a cliqué le bouton « j’aime » des pages Bob Marley, Bulldog Bar, Jamaique et Yannick Noah, nul doute qu’elle se roule des joints tous les soirs avec ses potes.
Bref, Facebook sert à montrer aux autres qui on est et ce qu’on aime. Pas besoin d’avoir fait 10 ans d’études pour savoir regarder un profil et en tirer les conclusions positives ou négatives qui en découlent.

Catégories: Anonymat - Geeks - Réseaux Sociaux - Sécurité
lucas à 12:43 le 13 mars 2013

Sur Canal+, Stéphanie Renouvin vient à l’instant de parler de cette info. Par contre, elle s’est contentée de retranscrire les résultats de cette recherche sans apporter la moindre observation. Bon d’un autre coté, c’est Canal+ donc on ne parle pas vraiment de journalisme.

Christophe à 13:33 le 13 mars 2013

Pas vu, dommage. Et je dégage toute responsabilité concernant tes propos sur la qualité des journalistes de Canal ;-)