Votre Adresse IP est : 184.73.87.85

Votre Serveur :
ec2-184-73-87-85.compute-1.amazonaws.com
Proxy :
Pas de Proxy (ou Proxy Anonyme)






Comment Supprimer Awesomehp.com de Firefox, Google Chrome et Internet Explorer

Si vous téléchargez des programmes gratuits, même non piratés, il est fort probable, si ce n’est déjà le cas, que vous soyez rapidement confrontés à ce nouveau programme pirate (adware) qui a pour nom Awesomehp.com et qui modifie la page d’accueil de tous vos navigateurs, sans votre autorisation évidemment. Vous vous dites que ce n’est pas très grave, qu’il suffit d’aller dans les paramètres généraux dudit navigateur puis de modifier l’adresse de cette page d’accueil. Malheureusement, non. Vous imaginez bien que les crapules qui ont mis en place ce programme ont fait en sorte que cela soit sans effet et après avoir effectué cette opération, dès que vous relancez votre navigateur, la page d’accueil Awesomehp.com s’affiche à nouveau.

C’est donc depuis quelques semaines l’embarras sur internet concernant ce fléau qui est capable en outre de modifier vos DNS, votre Pare-Feu, vos plugins etc… Il est donc urgent de désinstaller ce programme. L’un de nos ordinateurs ayant été infecté par Awesomehp, nous avons trouvé une solution logicielle facile et rapide mais non testée, et une solution manuelle fiable, qui demande beaucoup de prudence mais que nous avons privilégiée.

A NOTER : AwesomeHP et ses programmes pirates ont été installés sur notre machine le 1er Mars 2014. Le seul programme installé le même jour sur cette machine est un logiciel gratuit de Capture d’écran, FREE SCREEN VIDEO CAPTURE de TOPVIEWSOFT. Nous pouvons donc avoir des doutes légitimes sur ce programme que nous déconseillons d’installer sans vérifications préalables.

SOLUTION 1 : SUPPRIMER AWESOMEHP AVEC UN LOGICIEL ANTI-ADWARE
C’est la solution la plus simple, bien entendu. Cela précisé, compte tenu de la complexité de Awesomehp qui installe plusieurs logiciels différents, il n’est pas certain que les logiciels fassent le « ménage » à fond. A vérifier donc.
Téléchargez ADWARE REMOVAL. Ce programme est spécifique à la suppression d’adware donc il y a de grandes chances qu’il résolve votre problème.
Il existe d’autres logiciels comparables comme MALWARE BYTES ou ADW CLEANER.
Nous n’avons testé aucun de ces logiciels et ils sont donc à utiliser avec prudence. Scannez-les avec votre anti-virus. Ils semblent fonctionner pour de nombreux utilisateurs témoignant sur les forums américains.

SOLUTION 2 : SUPPRESSION MANUELLE
Les solutions logicielles pouvant ne pas être totalement efficaces, voici une procédure manuelle de suppression de AwesomeHP.com
AVERTISSEMENT : VOUS UTILISEZ CETTE SOLUTION A VOS RISQUES ET PÉRILS. ELLE A ÉTÉ TESTÉE AVEC SUCCÈS SUR ORDINATEUR PC TOURNANT SOUS WINDOWS 7 MAIS PEUT NE PAS FONCTIONNER POUR VOTRE ORDINATEUR. ELLE NÉCESSITE UNE CONNAISSANCE MINIMUM DE VOTRE SYSTÈME, NOTAMMENT DE LA BASE DE REGISTRE. NE PAS L’UTILISER SI VOUS N’AVEZ PAS LES CONNAISSANCES SUFFISANTES.

1 – Ouvrez le Panneau de Configuration
2 – Cliquez sur Programmes/Désinstaller un Programme
3 – Recherchez Awesomehp. Vous allez tomber sur une ligne « Uninstall Awesomehp » ou « Desinstaller Awesomehp ». Le nom trompeur est destiné à vous faire croire que la désinstallation peut être réalisée comme pour un programme Windows classique. C’est évidemment faux.
4 – Après avoir noté la date d’installation (très important), sélectionnez cette ligne puis cliquez sur le bouton « Désinstaller » dans le menu du haut.
5 – Recherchez également dans la liste les programmes WPM, IEPLUGINSERVICE et FILESFROG UPDATE CHECKER. Désinstallez-les.
6 – Attention, il est possible que d’autres programmes sournois se soient installés. Recherchez TOUS LES PROGRAMMES installés LE MÊME JOUR que awesomehp (en cliquant sur le menu « installé le » qui va classer les programmes en fonction de leur date d’installation). A moins vous ne soyez un installateur fou, il est probable que s’il y a d’autres programmes installés ce jour-là et que vous ne savez pas de quoi il s’agit, ils fassent partie du package awesomehp. Désinstallez-les tous, mais uniquement après avoir noté leur nom exact. Ce sera utile pour la suite.
7 – Allez ensuite dans la base de registre (n’y allez que si vous savez ce que vous faites car c’est le cœur de votre ordinateur!). Faites « Démarrer » puis écrivez la commande « regedit » (sans les guillemets).
8 – Afin d’éviter tout problème ultérieur, faites une SAUVEGARDE de votre base de registre sur une clé USB (ficher -> exporter).
9 – Faites recherche (CTRL F) puis recherchez successivement toutes les entrées portant le nom de chacun des programmes douteux que vous avez notés (awesomehp, wpm, ieplugin, filesfrog et éventuellement d’autres noms douteux). C’est assez répétitif car il y en a pas mal. Supprimez chaque entrée et chaque dossier portant l’un de ces noms (clic droit puis « supprimer » ou « delete »). Soyez évidemment prudents avant toute suppression et ne supprimez bien entendu aucune autre entrée ni aucun autre dossier !
10 – Une fois que votre nettoyage de la base de registre est terminé, fermez la fenêtre puis relancez votre navigateur. Si tout s’est bien déroulé, votre page d’accueil est soit vide, soit du type accueil Firefox, Google.fr , Bing ou autres sites de confiance.
11 – Vous pouvez faire une ultime vérification en éteignant puis en rallumant votre ordinateur puis en relançant votre navigateur. Si votre page d’accueil est toujours propre (sans awesomehp), c’est que l’opération Nettoyage est terminée.

COMPLÉMENT D’INFORMATION:
Après redémarrage de l’ordinateur nettoyé, nous avons effectué quelques vérifications et il y a quelques petites choses supplémentaires à effectuer pour que le nettoyage soit parfait:
1 – Vérifiez votre Pare-Feu (Firewall). Il y a de fortes chances que les applications listées ci-dessus (awesomehp, wpm, ieplugin, filesfrog et éventuellement d’autres noms douteux) y soient listées et qu’elle soient autorisées à se connecter à internet. BLOQUEZ TOUTES CES APPLICATIONS !
2 – Vérifiez également les programmes en cours en faisant
a) CTRL + ALT +SUPPR puis Ouvrir le Gestionnaire de tâches.
b) Cliquez sur l’onglet « Processus » et regardez les applications actives. Vous allez sans doute y trouver « filesfrog update checker ».
c) Faites un clic droit pour ouvrir l’emplacement du fichier.
d) Une fois cet emplacement ouvert, revenez sur la fenêtre « Gestionnaire de tâches », sélectionnez Filesfrog puis cliquez sur le bouton « Arrêtez le Processus ».
e) Une fois la ligne Filesfrog disparue, fermez la fenêtre « Gestionnaire de tâches ».
f) Revenez sur le dossier contenant le fichier filesfrog puis Supprimez ce dossier.
Vous avez terminé le super nettoyage ;-)

27 mars 2014 à 09:40 - Commentaires
Laurent à 13:13 le 27 mars 2014
Super !!!!! 15 jours que je galérais avec cette merde. J'ai de la chance, je suis avec windows7 et donc ...
Ballon bleu à 20:17 le 27 mars 2014
J'ai réussi à m'en sortir avec le programme Adware removal. La méthode manuelle semble mieux mais trop compliqué pour moi

Liste de Proxys anonymes et élites

Nous en avons déjà parlé ici. Certains gouvernements ont une phobie totalement délirante envers l’Internet et ont décidé d’en faire un véritable terrain de chasse pour les services spécialisés de l’Administration, notamment en France. Si pour se protéger de tous ces espions, nous recommandons en priorité les VPN comme HideMyAss ou PureVPN, ce sont des services payants, même si on est le plus souvent sur des montants annuels très modestes, entre $50 et $60. Malgré tout, certains d’entre vous ne veulent pas payer ce genre de services. Dès lors, si vous souhaitez surfer anonymement sans être espionné, il vous reste soit le réseau TOR, soit les Proxys.

TOR était à ses débuts une super idée consistant en un réseau d’ordinateurs privés (dont le vôtre) permettant de se connecter de façon indirecte aux sites web. Mais outre sa lenteur chronique, ce réseau est aujourd’hui infiltré par de nombreuses agences de renseignements qui y ont placé des milliers d’ordinateurs permettant de récolter tout ce qui passe par eux dont éventuellement vos informations. Malgré son côté communautaire et sympathique, je déconseille donc fortement le TOR, même si je sais que certains fans vont me traiter de parano ou d’ignorant (ou les deux).

Dès lors, pour surfer anonymement gratuitement, il vous reste les proxys. Là non-plus, n’espérez pas une sécurité garantie à 100% mais l’avantage par rapport au TOR est que pour visiter un site internet, vous n’aurez qu’une seule machine intermédiaire et non 50, divisant donc par 50 les risques d’interception. Le proxy est tellement populaire que les différents navigateurs disposent d’un système de mise en place très simple. Vous saurez ici comment installer un proxy sous Firefox ou sous Internet Explorer.

Une fois cela compris, il ne vous manquera plus que l’essentiel, trouver un proxy. Là-aussi, rien de plus simple. Nous proposons sur la même page une liste de proxy actualisée en temps réel. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix.

22 mars 2014 à 10:08 - Commentaires

Vine pour les nuls

Voilà quelques semaines voire quelques mois que vous entendez parler de Vine mais, comme toute nouvelle idée sur Internet, impossible ou presque de trouver un site qui vous explique SIMPLEMENT de quoi il s’agit. Et bien en fait, le concept est très simple: Vine est une application Smartphone qui vous permet d’enregistrer et de partager des vidéos d’une durée de 6 secondes. Vous avez bien lu! 6 secondes, pas une de plus, pas une de moins. Cela précisé, la vidéo étant proposée à la lecture en boucle, sa durée est potentiellement infinie.

Évidemment, vous vous dites de suite: « Une Vidéo de 6 secondes, mais c’est impossible de proposer quelque chose de correct en si peu de temps ». Et bien je peux vous assurer qu’en étant créatif, on peut faire de belles choses. A ce propos, Twitter (qui a racheté Vine) avait dès le début du projet annoncé sur son blog officiel: « La brièveté des Vidéos sur Vine va permettre de développer la créativité des utilisateurs. La facilité d’utilisation de l’application supprime la quasi-totalité des obstacles à la réalisation rapide de ce type de vidéos ultra-courtes ».

Mais maintenant que vous avez compris le concept, comment fonctionne Vine en tant qu’utilisateur ? Là-aussi, c’est très simple:
1 – Téléchargez l’application Iphone ou Android sur votre smartphone.
2 – Une fois installée, ouvrez l’application. Vous tombez sur la page d’accueil qui vous propose les TOP-VINE. Regardez les ou amusez-vous avec les menus du haut.
3 – Pour passer aux choses sérieuses et créer une vidéo VINE, cliquez en haut à droite sur le symbole représentant une Caméra.
4 – L’écran d’enregistrement s’affiche. Pour démarrer cet enregistrement, posez votre doigt sur l’écran et pour l’arrêter, enlevez votre doigt. Le but étant de faire des montages ultra-rapides, n’hésitez pas à multiplier les images différentes tant que ça reste agréable à regarder, bien entendu.
5 – Vous pouvez évidemment faire autant d’essais que vous le souhaitez.
6 – Une fois que vous êtes satisfait du résultat, vous cliquez sur le bouton vert puis, si vous souhaitez partager votre toute nouvelle vidéo, vous cochez les boutons VINE, TWITTER ou FACEBOOK.

Et pour finir, un exemple sympa d’utilisation de VINE

19 mars 2014 à 11:17 - Commentaires

Postez des Tweets de plus de 140 caractères

L’incroyable expansion de Twitter ces dernières années tient certainement dans son concept de base, à savoir susciter discussions et débats en limitant l’argumentation des belligérants à 140 caractères. Parfaitement intégré dans la mentalité « zapping » actuelle, Twitter n’en finit plus de séduire. Toutefois, dans de nombreux cas, la limite de 140 caractères devient rapidement un handicap. En effet, nous restons des être humains dotés d’une intelligence intéressante et nous ressentons parfois encore le besoin d’argumenter en un peu plus (ou beaucoup plus) de 140 caractères. Dès lors, comment contourner cette limite imposée par Twitter ? Et bien la solution existe aujourd’hui, et en Français s’il vous plait ! En effet, le site http://www.long-tweet.net permet désormais de Tweeter sans avoir à couper son message dans tous les sens. Le fonctionnement est d’une simplicité enfantine :
1 – Rendez-vous sur http://www.long-tweet.net
2 – Vous entrez votre Tweet dans le champ prévu à cet effet, sans vous limiter à 140 caractères.
3 – Vous cliquez sur le petit oiseau bleu.
4 – On vous propose alors soit de visualiser votre Tweet avant publication, soit de l’envoyer directement.
5 – Cliquez sur Envoyer, ce qui va vous permettre de vérifier le message avant de Tweeter. Vous vous retrouvez alors sur Twitter et votre message s’affiche en version réduite.
6 – Si votre message vous convient, cliquez sur le bouton « Tweeter ». Votre message est publié sur Twitter en version raccourcie mais avec un lien à la fin du style « la suite sur long-tweet.net/t/… »
7 – C’est en cliquant sur ce lien que vos « amis Twitter » pourront lire l’intégralité de votre Tweet et ce, quelque soit la longueur de votre message.

Simple, non ? Alors n’hésitez pas à utiliser ce service gratuit et pensez également à le faire connaitre à vos amis.
long tweets tweet longs

10 mars 2014 à 10:31 - Commentaires

Qui a rejeté ma demande d’ami sur Facebook ?

Tous les gens qui sont sur Facebook doivent bien le reconnaitre: Il n’y a rien de plus frustrants et énervants que d’avoir envoyé une demande d’ami sur Facebook à quelqu’un qu’on connait personnellement voire qu’on aime beaucoup et de constater qu’une semaine plus tard, il n’apparait toujours pas dans notre liste d’amis. Et le pire dans tout cela est qu’on on est réduit à faire de la paranoïa aiguë, à se demander si cette personne est fâchée, très hypocrite ou se considère simplement comme trop bien pour vous. Dès lors, comment savoir si une invitation Facebook a été rejetée ?

Par bonheur, il existe une méthode peu connue pour savoir si votre demande d’ami a été refusée. Voici comment procéder:

1 – Allez sur votre Timeline Facebook. Si vous n’y êtes pas, cliquez sur votre nom en haut à gauche.
2 – Cliquez sur le bouton « Historique Personnelle » située en bas à droite de votre grande image de profil.
3 – Dans le Menu situé à gauche, cliquez sur le lien « PLUS », puis sur « Amis ».
4 – S’affichent alors les invitations que vous avez envoyées sous le label « xxx a envoyé une invitation à yyy ».
5 – Si l’ami en question apparait dans cette liste, c’est qu’il n’a pas vu ou pas encore lu votre invitation. Vous pouvez donc cesser la parano.
6 – A l’inverse, si cet ami n’apparait pas dans cette liste, vous pouvez commencer à vous poser des questions.
7 – Dans ce cas, allez directement sur la page Facebook de cet « ami ». Si le bouton « Invitation Envoyée » s’affiche, c’est qu’il ne l’a toujours pas rejetée. Par contre, si apparait le bouton « AJOUTER », c’est clairement que votre précédente invitation a été rejetée. Vous avez perdu un ami, et lui-aussi…

5 mars 2014 à 13:05 - Commentaires

Alexa est-il utile à votre Site Internet ou à votre Blog ?

Voilà plusieurs fois en quelques mois que l’on me demande si Alexa est un outil essentiel dans la popularisation d’un site internet. Le sujet est très souvent développé de manière très complète sur des sites spécialisés mais nous allons tenter d’y répondre en quelques dizaines de lignes, à charge pour vous de vous renseigner davantage si le sujet vous intéresse.

Pour présenter les choses simplement, Alexa est un système d’évaluation de sites web créé par des ingénieurs indépendants en 1996 et rachetés par Amazon en 1999. Basé sur un algorithme différent de celui de Google ou de  Bing (ce n’est pas un moteur de recherche), il établit un classement de sites web qui se base sur des paramètres aussi variés que le nombre de visiteurs, les liens vers le site, le nombre de mises à jour etc… L’évaluation de chaque site se fait sur une période de 3 mois avec une actualisation quotidienne.
Vous pouvez voir le classement Alexa des plus gros sites mondiaux sur la page http://www.alexa.com/topsites ou celui des sites Français sur http://www.alexa.com/topsites/countries/FR . Et soyez rassuré, si votre site ou votre blog est en ligne depuis quelques temps et a une petite notoriété (à peine quelques dizaines de visiteurs par mois), il y a de fortes chances qu’il soit classé. Entrez simplement son adresse dans le champ « Enter a Website or Keyword » sur la page d’accueil d’Alexa et vous allez le vérifier en quelques secondes

Maintenant que vous voyez ce que représente Alexa, c’est à dire un simple classement de sites web, la question importante est de savoir si cet outil peut être utile à votre site internet ou à votre blog. La réponse quasi-unanime des sites spécialisés aux USA est de dire qu’Alexa n’est utile que pour les sites affichant de la Publicité de type Google Adsense. En effet, si votre site n’affiche aucune publicité, le fait qu’il soit classé à la place 1.500.000 ou à la 300.000 n’aura aucune influence sur le nombre de vos visiteurs, le seul critère important à vos yeux, évidemment. A l’inverse, certains analystes en SEO (optimisation pour moteurs de recherches) sont persuadés, sans toutefois en apporter la preuve formelle, que l’algorithme des annonces de Google Adsense tient compte du classement Alexa, notamment en affichant les annonces les mieux rémunérées sur les sites les mieux classés par Alexa.

On est évidemment dans le domaine des suppositions mais quand les 3/4 des sites spécialisés tiennent ce discours, on est légitimement en droit de se poser des questions. Dès lors, sans que cela ne devienne une obsession quotidienne, si votre blog ou votre site diffuse des annonces publicitaires, pensez de temps en temps à vérifier votre classement Alexa et à tenter de l’améliorer un minimum. Son influence n’est peut-être pas primordiale mais avoir un bon « ranking » sur ce site ne pourra jamais vous nuire.

 

 

3 mars 2014 à 12:51 - Commentaires
Laurent à 15:36 le 3 mars 2014
Je m'intéresse à Alexa depuis quelques temps mais à ce que j'en lis, c'est pas très fiable comme classement. Vous ...
Christophe à 17:53 le 3 mars 2014
Alexa utilise comme outil principal les statistiques fournies par les dizaines de milliers de barres d'outils Alexa installées sur les ...

Trouver le propriétaire d’un site internet ou l’utilisateur d’une Adresse IP

Vous vendez une voiture sur LeBonCoin mais vous avez des doutes sur l’identité et la localisation de ce type étrange qui voyage beaucoup et qui veut vous l’acheter à tous prix.
Vous aimeriez connaitre l’adresse IP de cet internaute qui vous envoie des emails anonymes.
Vous voudriez savoir qui est le propriétaire de ce site internet et de son nom de domaine.
Rien de plus simple. Vérifiez tout cela et plus encore sur MonWhois, le Whois le plus facile à utiliser, à l’adresse http://www.monwhois.fr

28 février 2014 à 08:58 - Commentaires

Nouveaux Problèmes pour le Bitcoin

Dans un précédent article, je vous faisais part de ma totale méfiance à l’égard de la monnaie virtuelle BITCOIN. Je m’étais même fendu d’un commentaire sur un article de Numérama.com, commentaire qui m’avait valu quelques attaques de personnes très (trop?) motivées. Et pourtant, comme je le prévoyais, ça sent toujours aussi mauvais dans cette affaire, en témoignent les derniers évènements:
Mt.Gox, société basée à Tokyo, l’une des plus grandes places d’échange de Bitcoin , a cessé de fonctionner ce mardi sur fond de rumeurs d’escroquerie. Des millions auraient prétendument été volés dans l’entreprise. Cette nouvelle affaire vient évidemment s’ajouter au flou des perspectives à long terme concernant cette monnaie numérique non réglementée .

Suite à cette défaillance, les autres sociétés d’échange de Bitcoin se sont rapidement désolidarisées de Mt.Gox, affirmant haut et fort qu’elles étaient à la disposition des anciens clients de la société japonaise. Malgré cela, on constate que la monnaie virtuelle qui atteignait $1100 en Novembre n’en vaut plus que $500 aujourd’hui. Bizarrement, ceux qui en disaient monts et merveilles fin 2013 sont totalement muets depuis quelques temps. J’imagine d’ailleurs la tête de ceux qui se sont laissé pigeonner par les détenteurs de Bitcoin en leur en achetant à $1100 fin novembre 2013 et qui se retrouvent avec un capital diminué de moitié, avec de plus l’inquiétude de voir défaillir des acteurs majeurs de la monnaie virtuelle comme Mt.Gox ou BITMIT. N’oublions pas que tout ce buzz sur le Bitcoin est parti d’une rumeur voire d’un bidonnage concernant un étudiant norvégien ayant acheté 18 euros de Bitcoin en 2009 qui lui ont permis d’acheter un appartement en 2013. Ouais ouais, c’est ça, comme dirait ma petite cousine.
L’article à ce sujet : http://www.numerama.com/magazine/27360-il-achete-pour-18-euros-de-bitcoins-en-2009-en-2013-ca-lui-paye-un-appart.html
Mon précédent article sur le Bitcoin : http://www.adresseip.com/blog/pourquoi-je-vais-peut-etre-perdre-beaucoup-dargent-en-nachetant-pas-de-bitcoin/

 

25 février 2014 à 21:30 - Commentaires
David Trad à 07:59 le 27 février 2014
C'est quand même de plus en plus inquiétant cette histoire. Lu ce matin sur le site Boursorama : http://www.boursorama.com/actualites/bitcoin-le-pdg-de-mtgox-diffuse-un-message-des-utilisateurs-reunis-a-tokyo-ef1162fcd47265755c630e2d785b9107

Les nouveaux noms de domaine. Utiles ou pas ?

Si vous êtes webmaster ou utilisateur averti d’internet, il ne vous aura pas échappé que de nombreux nouveaux noms de domaine arrivent sur la marché depuis 2013 et que cela va continuer jusque début 2015. On peut expliquer cette « faim » de nouveaux domaines par le fait que les domaines génériques sont très souvent saturés et que trouver un nom qui ressemble à quelque chose en .com, .net, .org ou même .fr devient parfois un vrai casse-tête. Il a donc été décidé de créer une foule de nouveaux noms de domaine très ciblés. On vous propose des terminaisons de villes (Paris, Tokyo…), de sites adultes (.porn, .sex…), pour le business (.sarl, .llc, .ltd…) ou même de thèmes plus variés (.bible, .gay etc…).

Tout cela semble à priori très intéressant pour les webmasters souhaitant cibler certaines catégories de visiteurs mais je dois avouer que je reste globalement dubitatif sur l’utilité de la plupart de ces nouveau noms et de leur efficacité réelle sur la promotion du site web concerné.

1 – Il y a à mon avis des terminaisons qui ont une utilité certaine et d’ailleurs, ce sont celles qui sont dans le Top 30 de Gandi que vous pouvez consulter sur la page https://www.gandi.net/domaine/nouvelles-extensions. PARIS, APP, WEB, ONLINE, SHOP, BZH, STORE, SITE sont en tête, à savoir des sites d’identification régionale, de commerce en ligne et d’informatique/internet, ces derniers étant clairement une alternative aux .com, .net et autres .org.

2 – La majorité des extensions n’ont à mon avis aucune utilité ou presque. D’abord, elles concernent pour la plupart des termes anglophones sans intérêt pour nous autres francophones. Ensuite, beaucoup de ces terminaisons sont clairement destinées à des professionnels n’en ayant aucun besoin. Amazon.com a-t-il besoin de réserver le nom de domaine Amazon.book ? Non. Est-il indispensable pour Samsung.com d’obtenir à tous prix samsung.mobile. Rien n’est moins sûr. On peut multiplier ce type d’exemples par milliers.

3 – Cela fait des années qu’aux côtés des domaines génériques .com, .net, .org ou .info existent les terminaisons de pays (.fr par exemple). Or, nombre de ces terminaisons de pays ont été détournées de leur usage géographique initial pour devenir de véritables alternatives aux domaines génériques saturés. Ainsi, le .CO est devenu rapidement un moyen de déposer un domaine déjà utilisé en .COM. D’autres terminaisons ont également servi d’alternatives comme .WS, .LA, .BZ, .FM etc… Dès lors, si vous vouliez un nom de domaine précis, il y avait de fortes chances qu’il soit disponible avec ces extensions.

4 – Le précédent des domaines en .EU. Il y a quelques années, l’Union Européenne a décidé de proposer les domaines en .EU. Ce fut l’effervescence chez tous les vendeurs de noms de domaine avec période de pré-réservation, de rush et autres méthodes marketing destinées à nous donner envie. Il y eut effectivement un petit succès au départ pour au final, quelques années plus tard, constater que ce fut une coquille vide. Vous en doutez ? Citez-moi UN SEUL domaine en .EU que vous utilisez régulièrement. Soyez franc, il n’y en a aucun. Et je crains que la situation ne se reproduise pour tous les nouveaux noms de domaine.

5 – Internet aime la stabilité. Et oui, c’est un fait, après l’internet des années 90 sujet à un bouillonnement permanent, le Web s’est stabilisé. Les grands noms ont creusé leur sillon, les internautes ont leurs sites favoris et faire changer tout cela n’est plus si facile. Le symbole de cette stabilisation, c’est Google. Le moteur de recherche leader a filtré pendant des années tous les sites de la planète et son classement d’aujourd’hui est de moins en moins facile à bouleverser. Faites une recherche sur n’importe quel terme et vous constaterez que les premières pages sont quasiment toutes monopolisées par les domaines génériques (.com, .net, .org) ainsi que par le .fr pour le moteur en Français. Vous pouvez chercher les autres terminaisons, elle sont quasiment inexistantes. Et soyez en certains, ce sera aussi le cas des nouvelles extensions, hormis peut-être les plus parlantes comme .BZH, .IMMO ou .PARIS. Et cette absence des extensions alternatives sur Google s’explique facilement. Le moteur Californien considère que les sites leader sont forcément ceux dont les extensions sont en .COM, .NET et .ORG. Et pourquoi ? Parce qu’une société ou une association qui possède le domaine générique est supposée être leader sur son marché. C’est simple voire simpliste mais c’est comme ça. D’ailleurs, l’internaute moyen réagit exactement de la même façon. S’il cherche des informations sur Android et qu’on lui propose une liste de sites, il va de suite supposer qu’ANDROID.COM sera plus crédible qu’ANDROID.PHONE ou ANDROID.LA. Google ne fait que reproduire nos comportements en considérant les domaines alternatifs comme du « second choix ».

Vous l’aurez deviné, je suis très sceptique quant à l’utilité de tous ces nouveaux noms de domaine. Leur arrivée est sans doute un savant mélange entre des intensions mercantiles et des demandes particulières. Rien de choquant là-dedans mais à mon avis, si vous possédez le site leader de l’immobilier à Paris en .COM ou en .FR, ne perdez pas votre argent à déposer le même nom en .IMMO. Comme je le dis fréquemment, ce n’est qu’un avis, mais c’est le mien.

Nouveaux noms de domaine

17 février 2014 à 08:51 - Commentaires
david chelly à 11:51 le 17 février 2014
Bonjour, je suis le sujet depuis quelques années et je suis arrivé à la même conclusion : l'utilité est très douteuse. ...
Pat89100 à 08:28 le 18 février 2014
Très bon article sur la quasi-inutilité de ces noms de domaines. Ce qui me plait c'est notamment la référence aux ...

Pourquoi Daft Punk ne vient pas aux Victoires de la Musique.

Ce vendredi midi, j’ai été très surpris en regardant le JT de Canal+ de voir un reportage sur les DAFT PUNK concernant leur refus de participer aux Victoires de la Musique du 14 février prochain. Ce reportage expliquait en substance que les DAFT PUNK étaient deux gros cons prétentieux qui préféraient aller aux Grammy Awards ou aux Brit Awards pour côtoyer les stars américaines ou britanniques plutôt que de se rendre à une cérémonie Française aux artistes sans doute moins prestigieux. J’ai bondi de mon siège car le journaliste ayant réalisé ce reportage est soit de mauvaise foi, soit incompétent car la raison de ce boycott se trouve clairement ailleurs…

Ayant fréquenté dès 1993 le milieu parisien de la musique électronique, j’ai assisté à l’éclosion des DAFT PUNK au milieu des années 90, époque où ils fréquentaient comme moi le magasin de disques STREET SOUNDS de Gildas Loaec et Patrick Vidal. Gildas étant très pote avec les Daft Punk et moi avec Patrick Vidal, j’ai pu à quelques occasions discuter musique et business avec les deux lascars qui à l’époque, ne portaient pas encore de casques, et ils m’ont vite appris qu’ils avaient un énorme problème avec la SACEM.
Pour bien situer les choses, il faut savoir que Thomas Bangalter étant le fils de Daniel Vangarde, producteur entre autres des Gibson Brothers, d’Ottawan ou de Sheila B. Devotion, nul doute que papa l’a sans doute bien informé des pièges du milieu de la Musique. Forts de ces conseils, les DAFT PUNK ont donc voulu s’inscrire à la SACEM mais en retirant deux catégories de droits qu’ils voulaient gérer eux-mêmes. Mais à la SACEM, on ne rigole pas et cet organisme connu pour ses pratiques très autoritaires a refusé de les inscrire.

Dès lors, les DAFT PUNK se sont inscrits à la PRS, société anglaise d’auteurs et compositeurs. Malgré cela, la SACEM a continué à percevoir les droits des DAFT PUNK en France mais surtout, à ne pas les reverser!! Un accord aboutira au versement des sommes dues au titres des droits d’auteur mais pas à celles dues au titre des prestations publiques (concerts, soirées DJ) d’un montant de plus d’un million de Francs (150.000 euros environ). S’asseoir sur 150.000 euros, ça peut énerver le mec le plus calme du monde, non ?

Je ne sais pas si ce conflit est terminé plus de 15 ans après et si la situation a été régularisée mais nul doute que la haine des DAFT PUNK envers la SACEM est toujours présente et vu que cette société est co-organisatrice des Victoires de la Musique, pas besoin d’être astrologue pour deviner la vraie et seule raison de ce boycott. Il serait donc bien que les journalistes de Canal+ s’informent avant de faire un reportage bidon clairement destiné à se « payer » l’un des plus grand groupe du monde.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le conflit DAFT PUNK/SACEM, cliquez ICI

24 janvier 2014 à 18:38 - Commentaires
Léa à 08:39 le 25 janvier 2014
ils sont trop mignons les Daft Punk !!!!!
Harry67 à 07:24 le 27 janvier 2014
Bon ben Daft Punk avec 5 Grammy Awards, je crois que ça clôt définitivement la discussion, non? Ils viennent de ...